!DOCTYPE html> Pathologies oculaires - La presbytie - Pôle Vision Val d'Ouest - Centre spécialiste de l'ophtalmologie à Lyon

LA PRESBYTIE


Qu'est ce que c'est?


La presbytie est un trouble physiologique irréversible de l'accommodation apparaissant avec le vieillissement.

Quelle en est la cause?


Lorsque la lumière passe d’un milieu à un autre sa direction se modifie: ce phénomène de déviation est appelé réfraction.
Le cristallin et la cornée sont les principaux éléments réfractifs de l'œil qui font converger les rayons lumineux vers la rétine.
-La puissance réfractive de la cornée est fonction de sa courbure qui ne varie pas une fois la croissance achevée.
-A l’inverse, la puissance réfractive du cristallin est variable du fait de la modification de ses rayons de courbure sous l’effet des contractions du muscle ciliaire à l’origine de l’accommodation.
Sous l’effet des contractions du muscle ciliaire, le cristallin peut augmenter la puissance convergente de l'oeil. Ce phénomène appelé accommodation, permet la vision nette de près. La presbytie correspond à la perte de cette capacité avec l’age. Les causes de la perte du pouvoir accommodatif sont principalement la diminution de la force musculaire ciliaire et la rigidification du cristallin qui devient alors moins « déformable ».

Quels en sont les symptômes?


A partir de 45 ans, le pouvoir accommodatif de l'oeil normal devient inférieur à +3 dioptries ne permettant plus une vision nette à moins de 33 cm (la distance habituelle de lecture) :
Les premiers signes de la presbytie apparaissent alors, le sujet est obligé de reculer les objets s'il veut en avoir une image nette en vision rapprochée.
A 65 ans, la capacité d’accommodation a disparu complètement, la presbytie est complète et le sujet ne peut plus voir net de près sans lunette.
Cas particulier du myope :
Chez le myope qui possède un œil trop long pour son pouvoir de convergence, les rayons lumineux convergent en avant de la rétine.
Le patient myope accommodera donc peu, pour voir net en vision de près et la presbytie deviendra donc gênante plus tardivement. Pour voir net de près, le sujet myope pourra enlever ses lunettes correctrices pour la vision de loin afin que sa myopie « compense » sa presbytie.
La myopisation induite par le développement de certaines cataractes (myopie dite d’indice) peut « compenser » la presbytie par le même phénomène.
L’hypermétrope sera à l’inverse touché plus précocement par la presbytie.

Comment en fait on le diagnostic?


Le diagnostic est réalisé lors de la mesure de l’acuité visuelle en déterminant la puissance des verres correcteurs éventuellement nécessaires pour permettre une vision nette en vision de près.

Quel en est le traitement?


L’utilisation de lentilles correctrices : verres de lunettes ou lentille de contact permettent de corriger la presbytie.
Cette correction de la presbytie se surajoute à la correction éventuelle de la vision de loin. On parle ainsi de correction d’addition.
L'addition correctrice repose sur l’utilisation de systèmes optiques convergents dont la puissance augmente avec l'âge pour atteindre au maximum +3 dioptries. Il s’agit dans la plupart des cas de verres à doubles foyers ou de verres progressifs (la partie haute du verre corrige la vision de loin, la partie basse du verre la vision de près).
La presbytie peut également être corrigée chirurgicalement en agissant sur la cornée ou sur le cristallin (chirurgie réfractive):
- En modifiant les rayons de courbure de la cornée par des techniques de photoablation laser qui remodèlent la surface cornéenne,
- En mettant en place un implant intra oculaire correctif au cours d’une chirurgie cristallinienne type chirurgie de cataracte.


En espérant vous avoir permis de mieux comprendre les causes et les conséquences de cette affection, nous sommes à votre disposition pour toute information complémentaire.


Auteur: Dr Pierre-Loïc CORNUT MD,PhD
Dernière mise à jour: 20 Fevrier 2015

Apycom jQuery Menus