!DOCTYPE html> Pathologies oculaires - Les inflammations intra oculaires ou uvéïtes - Pôle Vision Val d'Ouest - Centre spécialiste de l'ophtalmologie à Lyon

LES INFLAMMATIONS INTRA OCULAIRES OU UVEITES


Qu'est ce que c'est?


Une inflammation intra oculaire est une inflammation qui touche les composants internes du globe: uvéïte en cas d’atteinte inflammatoire de l’uvée, sclèrite en cas d’atteinte de la sclère, rétinite en cas d’atteinte de la rétine, choroïdite en cas d’atteinte de la choroïde, névrite optique en cas d’atteinte du nerf optique, hyalite en cas d’atteinte du vitré, panuvéïte en cas d’atteinte globale.

Quelle en est la cause?


Les inflammations intra oculaires sont en général de nature infectieuse ou auto immune.
En cas d’agression infectieuse, le système immunitaire présent au niveau de l’oeil s’active pour détruire les agents infectieux.
En cas d’atteinte auto immune, le système immunitaire s’attaque aux constituants normaux de l’oeil en les prenant par erreur pour des éléments à détruire.

Quels en sont les symptômes?


L’inflammation intra oculaire se traduit dans la plupart des cas par un oeil rouge, douloureux siège d’une baisse de l’acuité visuelle.

Comment en fait on le diagnostic?


L’examen à la lampe à fente met en général en évidence:
- une hyperhémie conjonctivale,
- la présence de cellules de défense immunitaire flottant dans l’humeur aqueuse (tyndall de chambre antérieure) et/ou dans le vitré (hyalite) qui peuvent sédimenter pour former un niveau à la partie déclive de la chambre antérieure (hypopion); se déposer en amas sur la face interne de la cornée (précipités rétro cornéens) ou à la surface de la capsule antérieure du cristallin (membrane cyclitique) entrainant alors parfois la formation d’adhérences entre le cristallin et l’iris (synéchies irido-cristalliniennes),
- l’existence d’une souffrance vasculaire (vascularite) à l’origine d’oedème intra rétinien qualifié d’oedème maculaire cystoïde (OMC) lorsqu’il touche la macula et prend un aspect pétaloïde à l’examen,
- la présence d’un oedème papillaire ou papilite,
- l’existence de signes de rétinite et/ou de choroïdite.
Un bilan étiologique orienté par un interrogatoire minutieux sera réalisé en collaboration avec le médecin traitant et/ou un spécialiste de médecine interne pour rechercher de la cause de l’inflammation.

Quel en est le traitement?


Le traitement de l’inflammation repose sur le traitement de l’éventuelle cause retrouvée.
Sur le plan symptomatique un traitement anti inflammatoire par collyre cortisonés sera utilisé dans la plupart des cas.
L’utilisation de collyres mydriatique (dilatateur de la pupille) sera bien souvent nécessaire pour éviter la formation de synéchies irido cristalliniennes.


En espérant vous avoir permis de mieux comprendre les causes et les conséquences de cette affection, nous sommes à votre disposition pour toute information complémentaire.


Auteur: Dr Pierre-Loïc CORNUT MD,PhD
Dernière mise à jour: 20 Fevrier 2015

Apycom jQuery Menus