!DOCTYPE html> Pathologies oculaires - L'amblyopie - Pôle Vision Val d'Ouest - Centre spécialiste de l'ophtalmologie à Lyon

L'AMBLYOPIE


Qu'est ce que c'est?


L’amblyopie est caractérisée par une vision faible d’un œil ou plus rarement des deux yeux en lien avec un trouble de la maturation du développement de la vision au cours de la petite enfance. On distingue classiquement l’amblyopie organique de l’amblyopie fonctionnelle (il existe également certaines formes dites mixtes dans lesquelles sont intriquées amblyopie organique et fonctionnelle).
-L’amblyopie organique est secondaire à une pathologie oculaire entravant le bon développement de la vision (cataracte congénitale, pathologie rétinienne…).
-L’amblyopie fonctionnelle est en lien avec un mauvais développement visuel d’un œil par rapport à l’autre, sans anomalie anatomique oculaire ou des voies visuelles. C’est le cas par exemple des enfants présentant un strabisme, un ptosis (chute de la paupière) ou une anisométropie (myopie ou hypermétropie plus forte sur un des 2 yeux).
On parle d’amblyopie profonde lorsque l’acuité visuelle de l’œil amblyope est inférieure à 1/10, d’amblyopie moyenne entre 1 et 2,5/10, et d’amblyopie légère lorsque l’acuité visuelle est inférieure à 6/10.

Quelle en est la cause?


Pour que la vision se développe de manière harmonieuse, il faut que les yeux, les voies visuelles et le cerveau fonctionnent en adéquation. On comprend donc aisément que toute anomalie ou pathologie d’une de ces structures va perturber le développement visuel et aboutir à une amblyopie organique. Dans le cadre de l’amblyopie fonctionnelle, c’est le fait que les deux images provenant des deux yeux ne soient pas identiques qui induit une compétition interoculaire au niveau du cerveau qui n'arrive pas à fusionner ces deux images différentes aboutissant au mauvais développement d’un œil au profit de l’autre.

Quels en sont les symptômes?


L’amblyopie est généralement non ressentie par l'enfant ce qui rend son diagnostic non aisé en dehors d'un dépistage systématique. Il existe cependant certains signes secondaires comme l’apparition d’un strabisme qui peuvent faire suspecter une amblyopie.

Comment en fait on le diagnostic?


Idéalement tous les enfants devraient faire un test d’acuité visuelle avant l’âge de 4 ans pour dépister une éventuelle amblyopie. Il existe certaines prédispositions qui augmentent de manière significative le risque de développer une amblyopie : les antécédents familiaux de strabisme, d’amblyopie ou d’anomalie réfractive importante ; la prématurité ; le petit poids de naissance ; les anomalies chromosomiques (trisomie 21 par exemple). Ces enfants là doivent donc tous faire l’objet d’un dépistage précoce.

Quel en est le traitement?


Une fois la cause sous jacente éventuelle traitée (opération de cataracte, correction d'une myopie unilatérale...), le traitement de référence est l’occlusion de l’œil dominant par un cache adhésif collé à même la peau afin de stimuler le développement visuel de l'oeil dominé (celui dont la vision est plus faible). Cette occlusion se fait initialement 24 heures sur 24 pendant plusieurs jours jusqu’à obtenir si possible une acuité visuelle identique aux deux yeux. D’autres traitements pourront ensuite être utilisés en relais pour éviter la récidive : l’occlusion partielle, les filtres Ryser sur les verres de lunettes et les pénalisations optiques.
Le traitement de l’amblyopie donne d’autant plus de résultat qu’il est débuté précocement et on considère qu’après l’âge de huit ans les chances de réussite sont très faibles.


En espérant vous avoir permis de mieux comprendre les causes et les conséquences de cette affection, nous sommes à votre disposition pour toute information complémentaire.


Auteur: Dr Jérémy COUPRIE MD
Dernière mise à jour: 28 Fevrier 2015

Apycom jQuery Menus