LA PHOTOTRANSDUCTION

Effectuée au niveau de la rétine, la conversion de la lumière en influx nerveux ou phototransduction a lieu au niveau de cellules photosensibles appelées photorécepteurs :

- Les cônes : concentrés au niveau de la macula ou fovéa sont en charge de l'acuité visuelle centrale fine et de la perception des couleurs
- Les bâtonnets : disséminés sur toute la surface rétinienne sont en charge du champ visuel périphérique

Les photorécepteurs sont situés dans les couches profondes de la rétine afin d'être en contact étroit avec les vaisseaux de la choroïde qui les alimentent en oxygène et en nutriments.

L'énergie lumineuse est transformée en influx nerveux sous l'effet d'une réaction biochimique d'isomérisation du rétinal (dérivé de la vitamine A) survenant au niveau des disques des photorécepteurs.
L'influx nerveux obtenu est ensuite modulé et transféré par les interneurones depuis les photorécepteurs jusqu'aux aux cellules ganglionnaires du nerf optique pour être acheminé jusqu'au cerveau.

Pour être de nouveau réactif à la lumière la molécule de retinal utilisée lors de la réaction d'isomérisation devra être régénérée au niveau de l'épithélium pigmentaire rétinien (cycle rétinoïde).
Le rétinal est ainsi provisoirement transféré depuis le photorécepteur vers l'épithélium pigmentaire sous jacent puis réintégré au niveau du photorécepteur une fois régénéré.

Le cycle rétinoïde

Le cycle rétinoïde

A l'issue de l'étape de phototransduction, le transfert et l’intégration du message nerveux s'opère lors de la dernière étape physiologique nécessaire à la fonction visuelle.



Auteur: Dr Pierre-Loïc CORNUT MD,PhD
Dernière mise à jour: 20 Fevrier 2015

Apycom jQuery Menus