!DOCTYPE html> Pathologies oculaires - Le trou maculeire - Pôle Vision Val d'Ouest - Centre spécialiste de l'ophtalmologie à Lyon

TROU MACULAIRE


Qu'est ce qu'un trou maculaire?


Un trou maculaire correspond à la survenue d’un type particulier de déchirure rétinienne localisée au niveau de la zone centrale de la rétine appelée macula.

Quelle est la cause du trou maculaire?


Comme la plupart des déchirures rétiniennes, le trou maculaire est dans la plupart des cas secondaire à la survenue du décollement postérieur du vitré. Le décollement postérieur du vitré est lui-même en général induit par le vieillissement. Avec le temps le gel vitréen qui remplit la partie postérieure du globe oculaire se liquéfie, son enveloppe se détache alors de la rétine à laquelle elle est normalement adhérente. Cette adhérence peut être anormalement élevée au niveau de la macula chez certains personnes.

présence d'une traction vitréo-rétinienne en regard de la macula à risque de survenue d'un trou maculaire
La libération de ces tractions vitréo maculaires peut être à l’origine de la survenue du trou maculaire.

libération de la traction vitréo-maculaire à l'origine de la survenue d'un trou maculaire
En dehors du vieillissement physiologique, le décollement postérieur du vitré à l’origine du trou peut être accéléré par divers facteurs précipitants :
-La myopie forte : l'oeil myope fort étant plus long que l’œil normal, le vitré se décolle plus précocement au cours de la vie,
-Les traumatismes du globe oculaire : tout choc oculaire peut provoquer un décollement du vitré,
-La chirurgie oculaire : toute intervention intraoculaire peut modifier la position des structures internes de l’oeil et induire un décollement du vitré.

Quels sont les symptômes du trou maculaire?


Comme toute atteinte maculaire, un trou maculaire peut être à l’origine de signes de syndrome maculaire : tache sombre fixe centrale (scotome) et/ou ondulation des lignes droites (métamorphopsies).

La DMLA peut être à l'origine de déformations ondulantes des lignes droites (métamorphopsies) et/ou de zones de vision centrale floues (scotomes) que le test de la grille d'Amsler peut contribuer à dépister
La baisse de l'acuité en lien avec l'arrachement des photorécepteurs maculaires en regard du trou, est de profondeur variable selon les cas.

perte des photorécepteurs maculaires en lien avec la survenue d'un trou maculaire
Contrairement au cas des déchirures rétiniennes périphériques, les trous maculaires ne se compliquent pas de décollement de rétine hormis en cas de très forte myopie.

Comment fait on le diagnostic de trou maculaire?


Le diagnostic est réalisé lors de l’examen clinique du fond d’œil : le trou maculaire apparaît comme une perte de substance rétinienne de forme arrondie au niveau de la macula. Une imagerie de la macula en coupe OCT est alors indiquée pour caractériser le type de trou maculaire en fonction de la persistance ou non d’adhérences vitréo-maculaires résiduelles et pour mesurer le diamètre du trou.

Quel est le traitement du trou maculaire?


Le trou maculaire peut exceptionnellement se reboucher spontanément (moins de 5% des cas).
Son traitement nécessite la réalisation d’une intervention chirurgicale dans la plupart des cas. L’opération consiste à remplir la cavité vitréenne de gaz afin d’appuyer sur les bords du trou pour que ce dernier se referme. Une vitrectomie est donc réalisée pour supprimer toute traction résiduelle entre le vitré et la rétine.

chirurgie de vitrectomie postérieure
La couche la plus superficielle de la rétine (appelée membrane limitante interne) peut ensuite être retirée autour de la macula à l’aide d’une micropince afin « d’assouplir » les bords du trou. Le liquide vitréen est pour finir remplacé par un mélange gazeux.
Le patient doit maintenir pendant les quelques jours suivant l’intervention son regard en direction du sol afin que la bulle de gaz qui a tendance à « monter » dans l’oeil « appuie » sur la région maculaire pour favoriser la fusion des bords du trou. On parle de position « bulle ».
Au bout de quelques semaines le gaz se résorbe, remplacé progressivement par du sérum par l’organisme. Tant que du gaz est présent dans l’œil la vision est très perturbée et il ne faut pas aller en altitude, ni prendre l’avion pour éviter tout risque de surpression induite. Il faut mentionner à tout médecin consulté pendant cette période la présence de ce gaz dans l’œil et il est interdit de conduire. Le port d’un bracelet pendant la période post opératoire indique la présence de gaz dans l’œil.
La résorption de la bulle de gaz s’accompagne de l’apparition d’un « niveau » dans le champ de vision dont le trait baisse progressivement. Si le trou se referme, la vision centrale revient progressivement dans les semaines et les mois qui suivent l’intervention avec des séquelles visuelles d’intensité variable. Les chances de succès anatomique sont d’environ 9 cas sur 10 lorsque le trou n’est pas trop ancien ni trop large et qu’il survient en dehors d’un contexte particulier (myopie extrême, traumatisme…).


En espérant vous avoir permis de mieux comprendre les causes et les conséquences de cette affection, nous sommes à votre disposition pour toute information complémentaire.


Auteur: Dr Pierre-Loïc CORNUT MD,PhD
Dernière mise à jour: 20 Juillet 2016

Apycom jQuery Menus