!DOCTYPE html> Equipements de traitement oculaire - Les LASERS Photocoagulateurs, YAG, SLT, PDT - Pôle Vision Val d'Ouest - Centre spécialiste de l'ophtalmologie à Lyon

LES LASERS

Différentes propriétés des rayons lasers sont utilisés en thérapeutique ophtalmologique pour brûler et cauthériser (photocoagulation), vaporiser et sectionner (photodisruption) ou activer une molécule (photosensibilisation).

Le laser photocoagulateur :

Utilisé pour brûler les tissus, ce type de laser autrefois très douloureux a été remplacé par des appareils dotés de technologies permettant l'utilisation de puissances beaucoup moins fortes à l'action beaucoup plus douce, source d'inconfort beaucoup plus réduit.
Depuis peu, l'utilisation de certaines longueurs d'ondes (couleur de la lumière du faisceau laser) contribue à réduire encore davantage les phénomènes douloureux.
Le Centre Pôle Vision Val d'Ouest est doté de ce type de photocoagulateur de dernière génération (laser multispot jaune à technologie infra liminaire PASCAL).
Ce traitement pourra principalement être indiqué en cas de complications rétiniennes liées au diabète (rétinopathie et maculopathie diabétique), d'oblitération vasculaire rétinienne compliquée (occlusions de la veine centrale de la rétine ou OVCR), de déchirures rétiniennes, de DMLA.
Ce traitement dure quelques minutes. Il nécessite l'interposition temporaire d'une lentille de contact à la surface du globe oculaire après instillation de gouttes de collyre anésthésiant. La pupille de l'oeil traité doit être au préalable dilatée à l'aide de collyres, source transitoire d'éblouissement et de trouble en vision rapprochée interdisant la conduite de véhicule pendant 3 heures environ. Il est préférable d'être accompagné le jour du traitement (la vision étant fréquemment temporairement perturbée dans les minutes qui suivent). Ce traitement ne nécessite pas d'être à jeun ni d'être hospitalisé.

Consulter également la fiche d'information de la Société Française d'Ophtalmologie sur le laser rétinien.
Consulter le montant du tarif et du remboursement de ce traitement (Capsulotomie Laser - Code CCAM BFPP 001) effectué au centre Pôle Vision.

Laser photocoagulateur

Le laser YAG :

Utilisé pour sectionner les tissus en les vaporisant, ce type de laser qui n'est pas à l'origine d'une brûlure, n'est pas douloureux. Laser YAG

YAG capsulotomie :

Principalement utilisé pour "perforer" : le laser YAG sera indiqué en cas de cataracte secondaire pour réaliser une ouverture centrale au niveau de la capsule postérieure opacifiée du cristallin à distance de l'opération de cataracte en cas de baisse de vision induite par cette fibrose.
Ce traitement dure quelques minutes. Il peut nécessiter l'interposition temporaire d'une lentille de contact à la surface du globe oculaire après instillation de gouttes de collyre anésthésiant. La pupille de l'oeil traité doit être au préalable dilatée à l'aide de collyres, source transitoire d'éblouissement et de trouble en vision rapprochée interdisant la conduite de véhicule pendant 3 heures environ. Il est préférable d'être accompagné le jour du traitement (la vision étant fréquemment temporairement perturbée dans les minutes qui suivent). Ce traitement ne nécessite pas d'être à jeun ni d'être hospitalisé.

Consulter également la fiche d'information de la Société Française d'Ophtalmologie sur le laser YAG pour capsulotomie.
Consulter le montant du tarif et du remboursement de ce traitement (Laser rétinien - Code CCAM BGNP 004) effectué au centre Pôle Vision.

YAG iridotomie :

Le Laser YAG peut être également utilisé pour réaliser une iridotomie (communication à travers l’iris, entre les compartiments "avant" et "arrière" du globe oculaire) en cas de risque de glaucome aigu par fermeture de l'angle (GAFA).
Ce traitement dure quelques minutes. Il nécessite l'interposition temporaire d'une lentille de contact à la surface du globe oculaire après instillation de gouttes de collyre anésthésiant. La pupille de l'oeil traité doit être au préalable resserrée à l'aide de collyres. Il est préférable d'être accompagné le jour du traitement (la vision étant fréquemment temporairement perturbée dans les heures +/- les jours qui suivent). Ce traitement ne nécessite pas d'être à jeun ni d'être hospitalisé.

Consulter également la fiche d'information de la Société Française d'Ophtalmologie sur le laser irien par iridotomie ou iridoplastie.
Consulter le montant du tarif et du remboursement de ce traitement (Iridotomie Laser - Code CCAM BEPP 002) effectué au centre Pôle Vision.

YAG trabeculoplastie SLT :

Le laser YAG peut enfin être employé pour créer des micro perforations au niveau du trabeculum (zone régulant le volume d'humeur aqueuse présente dans l'oeil, donc la pression intra oculaire) en cas de glaucome chronique à angle ouvert (GCAO).
On parle alors de Trabeculectomie Laser YAG Selective ou YAG SLT.
Ce traitement dure quelques minutes. Il nécessite l'interposition temporaire d'une lentille de contact à la surface du globe oculaire après instillation de gouttes de collyre anésthésiant. La pupille de l'oeil traité doit être au préalable resserrée à l'aide de collyres. Il est préférable d'être accompagné le jour du traitement (la vision étant fréquemment temporairement perturbée dans les minutes qui suivent). Ce traitement ne nécessite pas d'être à jeun ni d'être hospitalisé.

Consulter également la fiche d'information de la Société Française d'Ophtalmologie sur le laser irien par trabeculoplastie.
Consulter le montant du tarif et du remboursement de ce traitement (Laser SLT - Code CCAM BENP 001) effectué au centre Pôle Vision.

Le laser PDT :

Le faisceau du laser PDT (Photo Thérapie Dynamique) est appliqué au niveau de la rétine pour activer le principe actif photosensible (injecté préalablement au niveau d'une veine de l'avant bras) lors de son passage au niveau de la circulation rétinienne.
Ce traitement basé sur l'utilisation d'un médicament photosensible impose de ne pas s'exposer au soleil dans les 48 heures qui suivent son administration (des lunettes de protection spéciales vous sont remises, des vêtements longs et un chapeau sont à porter le jour même et le lendemain).
Ce traitement est utilisé pour lutter contre certaines complications de la Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age (DMLA) ou pour lutter contre les complications des Chorio Rétinites Séreuses Centrales chroniques (CRSC) ou épithéliopathies rétiniennes diffuses (ERD). Ce traitement dure quelques minutes mais sa préparation (repérage de la zone à traiter, perfusion...) prend une bonne demi heure (compter au minimum une heure de présence). Il nécessite l'interposition temporaire d'une lentille de contact à la surface du globe oculaire après instillation de gouttes de collyre anésthésiant. La pupille de l'oeil traité doit être au préalable dilatée à l'aide de collyres, source transitoire d'éblouissement et de trouble en vision rapprochée interdisant la conduite de véhicule pendant 3 heures environ. Il est préférable d'être accompagné le jour du traitement (la vision étant fréquemment temporairement perturbée dans les heures qui suivent). Ce traitement ne nécessite pas d'être à jeun ni d'être hospitalisé.

Consulter le montant du tarif et du remboursement de ce traitement (Laser PDT - Code CCAM BGRF 001) effectué au centre Pôle Vision.



Auteur: Dr Pierre-Loïc CORNUT MD,PhD
Dernière mise à jour: 2 janvier 2018

Apycom jQuery Menus